Qui sommes-nous ?

Née au Luxembourg d'un père luxembourgeois et d'une mère française, j'ai grandi avec deux langues maternelles sans comprendre que c'était une chance. Comme tous les enfants au Luxembourg, j'ai également appris très tôt l'allemand, langue servant de base à l'apprentissage de la lecture et de l'écriture en 1ère année (équivalent du CP). Me voilà trilingue sans effort et pourtant, rien de spectaculaire en fait, juste un peu de chance …

En 1996, mon mari et moi nous installons au beau pays des trois frontières et nous découvrons la richesse culturelle de cette région et le francique mosellan. Nos quatre enfants grandissent ici et mon seul regret est que, bien que nous parlions luxembourgeois à la maison, ils ne profitent pas de l'enseignement des langues dès leur plus jeune âge, comme cela se pratique juste "de l'autre côté". Je salue dans ce contexte le travail de tous ceux qui on fait que le Platt ou l'allemand sont aujourd'hui enseignés dès la maternelle.

Enseignante de luxembourgeois au Lycée Hélène Boucher de 2009 à 2013, j'ai découvert qu'avec un travail adéquat (notamment pour améliorer la prononciation), un peu de volonté et surtout beaucoup de plaisir, cette langue est accessible à tous !

Depuis, j'ai ouvert ce modeste local pour enseigner le luxembourgeois à tous ceux qui le souhaitent et afin d'être encore plus performante, je suis retournée en 2015 sur les bancs d'école et j'ai obtenu le diplôme de l'enseignement du luxembourgeois "Zertifikat Lëtzebuerger Sprooch a Kultur" à l'Institut National Supérieur des Langues à Luxembourg.

Nadia Zimmer

 

Communiquer : quoi de plus élémentaire ? Pas si facile que ça, quand on vit au pays des trois frontières et que le voisin ne parle pas la même langue. Et pourtant, quel plaisir que de pouvoir s’exprimer dans cette autre langue. Faire vos achats, vous renseigner, visiter, discuter avec les collègues et peut-être même trouver plus facilement du travail, tout cela devient possible. Je suis convaincue que c’est à la portée de tout le monde, faites un essai !

Et surtout, ne laissez pas vos enfants grandir sans leur ouvrir la porte de la communication avec nos voisins étrangers. Les enfants sont de vraies éponges, ils apprennent avec plaisir et facilité, offrons leur cette chance !

 

Méthode d’apprentissage

« Les Français sont nuls en langue », voilà ce que j’entends régulièrement de la bouche même de francophones.  C’est faux ! Si vous n'avez qu'une langue maternelle et que c'est le français, sachez que vous n’êtes pas avantagés pour apprendre le luxembourgeois ou l’allemand. Votre "palette" de sons est très différente, vous prononcez notamment des voyelles courtes alors qu’elles sont longues et souvent multiples ou modulées en luxembourgeois. La rythmique et le découpage phonétique des mots est également différent. Cela demande un travail ciblé qui vous aidera à franchir une première barrière, celle de la prononciation.

Pour les enfants, les méthodes se valent toutes au final. Le plus important est de ne parler au possible que la langue étudiée et d’interagir avec l’enfant tout au long du cours. Des jeux, des chansons, et surtout beaucoup de plaisir, sont tous les outils dont les enfants ont besoin. Pour les plus grands, des exercices de rythmique vocale et de sons sont nécessaires, mais là aussi, pratiqués comme des jeux, ces exercices très ludiques plaisent généralement aux enfants. L’apprentissage se fait tout en douceur et des jeux de mise en situation viennent rapidement conforter les acquis.

Pour les adultes, ma méthode est simple mais efficace : apprendre les sons (formuler en bouche, avoir les bons appuis, travailler les sons de gorge), apprendre à découper les mots de façon à arriver à les prononcer et surtout, mieux les comprendre quand vous les entendez. Sur ces bonnes bases, nous aborderons les situations courantes de la vie, à l’aide d’un livre avec des audios. Mais surtout, vous aurez beaucoup d'échanges oraux en cours, des activités et mises en situation sur base de ce que nous venons d'apprendre. Nous jouerons également à des jeux, nous appuierons sur des cartes et d'autres supports pour s'oublier un peu et passer un bon moment. N'oublions pas l'essentiel : le plaisir est un facteur de première importance dans tout apprentissage !